$

Ouvrages Bruylant

Présentation de nos ouvrages

  • Sous le règne des machines à gouverner

    %

    La place de l’intelligence artificielle (IA) dans nos sociétés est en débat. L’Union Européenne y participe par un Règlement spécifique, proposé par la Commission en avril 2021. Le juriste veut en effet se saisir de l’informatique, mais cela pourrait être une erreur : nous ne pourrons pas réguler l’IA, parce que nous sommes nous-mêmes sous le règne de « machines à gouverner ».
    Ces machines sont faites de lois, procédures et logiciels, qu’animent logique et formalisme, dont le langage commun est la prescription. Or, il est vain de prétendre leur parler à l’oreille : elles ne comprennent ni ce que nous voulons, ni ce qu’elles commandent.


    Publié chez Larcier (Bruylant) avec le soutient de l’Institut Présaje, l’ouvrage d’Arnaud Billon désigne les machines à gouverner sous toutes leurs formes, et dévoile les moyens dont nous les dotons. Leur pouvoir est exact mais inopportun, systématique mais irraisonné. Nous dissipons alors l’illusion prescriptive, et prévoyons l’échec de toute gouvernance. Heureusement, les penseurs classiques se portent au secours de la modernité et nous rendent les moyens d’un gouvernement vraiment rationnel.
    L’auteur s’adresse à toute personne concernée par le décalage entre l’intention politique et sa réalisation, tout contributeur à une société juridique et informatique plus humaine. Il nous enjoint de participer à un immense chantier : ramener l’intelligence artificielle sous la raison naturelle.

  • L'intelligence artificielle en procès

    %

    « Tout ce qui est neuf n’est pas nécessairement nouveau ». Cette pensée, prêtée à Paul Ricoeur, semble parfaitement pouvoir tempérer les derniers développements de la transformation numérique que nous sommes en train de vivre, dont les tentatives de traiter des décisions de justice avec le formalisme mathématique à des fins prédictives. L’on connaît pourtant déjà bien les limites de la description de certains phénomènes, comme les phénomènes sociaux, par des équations : confusion entre corrélations et causalité, biais des données, data-dredging… De plus, enfermer les individus dans le déterminisme du  chiffre ne présente-t-il pas toutes les caractéristiques d’un projet de société totalitaire ?

    Mais l’enchantement collectif opéré par le seul énoncé du terme, vague et marketing « d’intelligence artificielle » (IA) semble aujourd’hui avoir parfaitement occulté la réalité concrète de la mécanique sous-jacente de cette dernière mode. L’apprentissage automatique (machine learning) et ses dérivés ne sont en fait qu’une manière de créer de l’information en donnant du sens à des données par diverses méthodes statistiques et nombre de concepteurs semblent ne pas se soucier de ces limites. Les exemples européens et internationaux les plus divers nous parviennent sur des utilisations sans conscience de ces nouveaux systèmes computationnels : évaluation de la dangerosité aux États-Unis, « crédit social » en Chine, tentatives de manipulations avérées de l’opinion publique sur les réseaux sociaux à l’occasion du Brexit ou de l’élection de Donald Trump.

    Il y aurait donc peut-être un nouvel impératif catégorique qui s’imposerait à tout citoyen : celui de comprendre les enjeux de cette société numérique, au prix d’une autopsie minutieuse, technique et politique, de ce que l’on appelle « l’IA ». Cela pour en déduire une réponse juridique forte, puisque en dressant un état en droit comparé des cadres existants en Europe et dans le monde, nous avons besoin d’instruments clarifiés pour défendre l’État de droit, la démocratie et les droits de l’homme.

    Publié chez Larcier (Bruylant) avec le soutient de l’Institut Présaje, cet ouvrage a été couronné du prestigieux Prix du Cercle Montesquieu 2021 réunissant les directeurs juridiques d’entreprise en France.

  • L’avenir de la justice pénale internationale

    %

    Publié chez Larcier (Bruylant) avec le soutient de l’Institut Présaje, l’ouvrage de Jean Albert et Jean-Baptiste Merlin procède à une présentation complète d’une justice pénale internationale à multiples facettes. Il procède à une évaluation globale et non complaisante de ses institutions dans une démarche essentielle pour comprendre les enjeux et les défis qui l’accompagnent et permettre de renforcer sa légitimité et son effectivité.

    Consulter le communiqué de presse

  • L'Europe du droit face aux entreprises planétaires

    %

    L'ouvrage présente les actes du colloque d'Amboise "L'Europe du droit face aux entreprises planétaires", organisé par l'institut Presaje le 21 mars 2015 au Clos Lucé. Ces actes sont enrichis d'une partie "Perspectives", qui traitent des sujets les plus débattus : Big data et moteurs de recherche - finance et marchés financiers - exterritorialité judiciaire - applications et réglementations - droit national, droit européen - office du juge.

    Consulter le communiqué de presse

  • Expertise de justice, quel avenir en Europe ?

    %

    Ouvrage collectif publié sous la direction de Mme Patricia GRANDJEAN, présidente du TGI de Quimper, en partenariat avec l'Institut européen de l'expertise et de l'expert.
    L'ouvrage est publié par l'institut PRESAJE, dans la collection Macro droit - Micro droit dirigée par Thomas CASSUTO, magistrat, et éditée chez BRUYLANT.

    Consulter le communiqué de presse

  • Entreprises stratégiques nationales et modèles économiques européens

    %

    Comment s’opère la mutation des politiques industrielles par les États nations dans le cadre de l’Union européenne et des règles de gouvernance de l’économie mondialisée ?

  • Une Europe, deux lois pénales

    %

    - Les États de l’Union européenne sont-ils disposés à opérer une convergence de leurs systèmes pénaux ? 
    - Les magistrats sont-ils prêts à abolir toute forme de barrière à la circulation des décisions judiciaires ? 
    - Peut-on tendre vers une mutualisation des politiques et des moyens répressifs ? Quels seraient les avantages pour les citoyens et les opérateurs économiques ?

    Consulter le communiqué de presse

  • Quel gouvernement économique pour l'europe

    %

    Jocelyn GUITTON est maître de conférence en économie à Sciences Po Paris et administrateur à la Commission européenne. Il est ingénieur, diplômé de Télécom ParisTech et de Sciences Po Paris.

    Il est actuellement conseiller commercial à la délégation de l’Union européenne en Ukraine.

    Consulter le communiqué de presse

    Lire l'analyse parue sur le site du Cercle des Européens

La collection « macro droit – micro droit » est publiée en partenariat avec Bruylant à Bruxelles, sous la direction de Thomas Cassuto, magistrat.

Institut PRESAJE - 30 rue Claude Lorrain 75016 Paris
E-mail : contact@institut-presaje.com
Association loi de 1901